Ce qu’il faut savoir avant de partir au Pérou

Pour cette année vous envisagez de partir au Pérou ? C’est l’occasion de vous dépayser et de changer complètement d’air. Mais comme c’est la première fois que vous y allez, il serait utile pour vous de connaitre certaines choses avant de partir.

Choisir la bonne saison

Si vous prévoyez de randonner par un temps clément et de profiter du paysage des sites touristiques, il faut partir à la bonne saison. La saison des pluies, c’est-à-dire de décembre à mars, est à éviter. Le climat est idéal en juillet et août, mais c’est la haute saison alors les prix flambent et il y a plein de monde. Mai, Juin et septembre sont aussi envisageables pour d’excellentes vacances.

 

 

 

 

Emprunter un itinéraire bien étudié

Préparez un itinéraire à l’avance même si vous êtes plutôt aventureux. Avoir un itinéraire logique vous permettra de tout visiter et de ne pas perdre du temps. Si vous tenez vraiment à y aller à l’aveuglette, parler espagnol est un atout très utile.

 

 

 

 

Se préparer physiquement pour éviter le mal des montagnes

Le Pérou et haute altitude sont indissociables pendant un périple dans ce pays. Quand on n’est pas habitué à l’altitude, on peut avoir le mal des montagnes. Il faut prendre ses précautions surtout si on envisage de faire des activités physiques comme un trek. Le mieux est de consulter son médecin avant le départ, se préparer physiquement en s’entrainent et une fois sur place monter en altitude progressivement pour que le corps s’habitue.

 

 

Comment se loger et se restaurer

Même si vous êtes assoiffé d’aventures et de découvertes, il faut aussi prévoir son budget. L’hébergement et la restauration constituent toujours une grande partie du budget de vacances en dehors du transport. Le Pérou propose plusieurs modes d’hébergement les plus abordables étant de loger chez l’habitant, les auberges de jeunesse et bien sûr le camping. Mais il faut toujours se renseigner à l’avance et réserver si possible. Manger local est aussi un bon moyen d’économiser en plus d’apporter quelques vivres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *